J'attends Papa
Témoignages

« Que fais-tu ma chérie ? J’attends Papa ! »

« Que fais-tu ma chérie ? J’attends Papa ! »

Nos enfants méritent un bel hommage. Malgré leur jeune âge, ils connaissent les mots absences, sacrifices…

« Que fais-tu ma chérie ? J’attends Papa ! »

Ces quelques mots me transpercent le cœur.

Au-delà de l’émotion, ils sont le reflet de leur réalité, mais également de celle de leur papa. De nombreux hommages aux femmes de militaire fleurissent. C’est avec émotion que nous lisons la lettre du soldat à son épouse ou l’article du blog féminin saluant le courage qu’il nous faut pour faire face à notre drôle de quotidien. Avec émotion toujours, nous découvrons les familles qui pleurent leur soldat disparu.

Mais combien de fois rendons-nous réellement hommage à nos maris, conjoints, pères, frères ainsi qu’à nos enfants ?

Mon mari a fait le choix courageux d’un métier vocation, d’une vie de service. Pour nous, pour la France, il risque sa vie, accepte d’être régulièrement éloigné de ceux qui l’aiment, de ceux qu’il aime. Il ne compte ni ses heures ni sa peine.

J’ai depuis longtemps arrêté le décompte du nombre de vacances, de fêtes familiales, de rencontres amicales, de premières fois de nos enfants qu’il a manqués parce qu’il servait.

Même s’il joue les braves, je connais sa peine lorsqu’il part en OPEX 7 jours après la naissance de notre troisième. Il ne se pose pourtant pas de question. Avec dévouement, il part prendre son avion. Il a laissé un nouveau-né, il retrouvera une petite fille de 5 mois.

Merci mon amour de donner un tel exemple d’abnégation, de dévouement et de courage à nos enfants.

Nos enfants méritent un bel hommage

Nos enfants qui méritent également un bel hommage. Malgré leur jeune âge, ils connaissent et affrontent avec bravoure les mots absences, sacrifices, dangers, altruisme, patriotisme, don de soi, vie de service.

Papa ne sera pas là pour le premier tournoi de rugby, ni pour la rentrée en CP. Il sera parmi ses hommes à Noël, et à l’autre bout du monde pour les grandes vacances. Pourtant, entre deux chagrins, ils seront joyeux, enthousiastes, et pleins d’entrain. Quelle résilience !

Ils sont si fiers de leur papa, l’aiment sans conditions.

Ils sont si courageux…

« Que fais-tu ma chérie ? » « J’attends papa. »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *