mariage militaire seule
Témoignages

Préparer son mariage avec un militaire, seule

Le grand jour arrive, que l’on ait 3 mois,1 ans, 2 ans pour le préparer, son mariage est un événement très particulier. Des papillons dans le ventre, une boule dans la gorge, les idées qui fusent, de l’angoisse… Il y a autant de mariages différents que de couples. Comme vous me l’avez demandé, voici un article sur : comment organiser son mariage avec un militaire, seule.

Je n’ai aucune prétention d’être wedding planner, de parler de budget, de bons plans, mais d’axer ma réflexion sur l’organisation d’un mariage quand on est seule. Que ce soit parce que son futur mari est en mission, absent une parti des fiançailles, ou qu’il ne sente pas le besoin de participer autant que vous. Tout ce qui va être écrit, ne pourra pas s’accorder à toutes bien évidemment. Mais vous allez pouvoir piocher des idées en fonction de votre profil.

Selon moi, la préparation de son mariage est un condensé, un aperçu de notre vie de femme de militaire. Des hauts, des bas, du stress, des dates qui bougent, des compromis, des déceptions, des coups de cœur, des rencontres, des surprises… et tant d’autres choses ! Sauf que là, tout se résume dans la préparation et le jour J. Alors pour celles pour qui le jour J approche, pourquoi ne pas le voir ainsi. Comme un premier challenge à relever.

Préparer son mariage avec un militaire, seule

Je n’ai pas vécu la préparation de notre mariage seule, mais à postériori, je trouve que c’est une sorte de miroir sur notre vie future. C’est le cas dans ma vie de femme de mili, au niveau des relations avec nos familles, nos amis. Mon grand frère m’avait dit de façon très philosophique, comme toujours, “le jour de ton mariage, c’est comme un immense coup de fer à repasser, il va fixer tous les plis et taches. Alors plis et taches ça sonne peut-être que comme négatif, mais c’est le cas aussi pour les bonnes choses.

En tous cas, après 6 ans de mariage, je trouve notre préparation assez représentative.

“La préparation en solo, c’est la meilleure image du futur qui nous attend, c’est très instructif. On se retrouve à être l’interface avec l’ensemble des prestataires, la famille, les amis. C’est un peu l’image que l’on peut renvoyer par la suite. On s’adapte, on fait au mieux, mais seule. C’est important d’être à la fois, l’intermédiaire pour les proches, mais également de permettre au militaire de rester connecté. Qu’il n’y ait pas un trop grand décalage pour lui, une fois de nouveau disponible. ” Angéline

Je remercie, en premier lieu, toutes celles qui ont répondu présentes et qui ont pris de leur temps pour m’écrire sur leur jour J ! Ce jour unique qu’elles ont préparé seules ou en partie.

Le mariage, c’est l’union de deux êtres qui se sont choisis, qui s’aiment et décident de se lancer sur la longue route de la vie, à deux. “Jusqu’à ce que la mort vous sépare”

Avant tout préparatif, quand l’annonce du mariage est partagée avec nos proches, la première chose à faire est de se poser, papier crayon en main, ou téléphone pour les futures mariées 2.0. Comme souvent, lorsqu’une échéance approche, un départ en mission, un retour, le plus important est de préparer le terrain. Pour éviter de froisser nos proches, des disputes pour problèmes de communication, la base, c’est de fixer les règles!

Mon mariage, mes envies, mes indispensables, mes coups de cœur !

Il y a des points qui vous tiennent à cœur, un photographe, un choix de couleur, de thème, de lieux, de déco, de fleurs, les faire part… Mais d’abord, prenez le temps de déterminer ce qui vous tient réellement à cœur. Votre fiancé est peut-être déjà absent à ce moment des préparatifs. C’est pourquoi, il doit faire la même liste que vous, mettez vous déjà d’accord à deux. Fixez vos limites, les points plus ou moins discutables.

“Comme bien souvent dans la vie, il y a des imprévus, des annulations et changements de dernière minutes. C’est une belle leçon d’humilité. J’ai appris à voir l’essentiel pendant notre préparation de mariage. Moi qui aime tout contrôler, tout gérer. Quand on est seule, avec en plus des prestataires qui nous fond faux bonds… On comprend que dans la vie, on ne peut pas tout maîtriser.” Eve

Le premier point positif qui ressortira de cette préparation, c’est la confiance ! Une fois que votre mili a pris le temps de vous donner ses idées, ses envies, il va vous faire confiance. Pour vous comme pour lui, c’est un bel exercice ! La confiance est certainement un point des plus important dans le mariage et la vie de femme de militaire. C’est une belle vertu qu’il faut apprendre à mettre en pratique. Alors comme le reste, autant commencer dès le début ! Il va vous faire confiance, tout comme quand il sera à l’autre bout du monde lors d’un déménagement, d’un achat immobilier, d’une naissance ou tout simplement de votre vie au quotidien. Expliquez lui sous cet angle, ça ne peut être qu’instructif pour tous les deux.

Apprenez à déléguer

Et vous savez quoi, pour le reste, dé-lé-guez !!! C’est un autre très bon exercice, qu’apprendre à déléguer. Vous aurez bien besoin de savoir le faire dans les années futures alors pourquoi ne pas commencer sur de bonnes bases. Dans des moments de blues, de fatigue, vous aurez besoin de savoir aller vers les autres pour lâcher, craquer. Pour votre vie de femme, c’est aussi important. Apprenez à déléguer les taches les plus simples, même celles aussi que l’on fait parce que “ça m’épuise, mais au moins, c’est fait comme je veux” Donc encore une bonne chose à essayer de mettre en pratique aujourd’hui sans penser “oh, mais là c’est particulier, c’est mon mariage, je le ferai plus tard…” Pensez au fer à repasser !!

Déléguer fera sans doute très plaisir à la personne à qui vous confierai la tâche et surtout, vous aurez des surprises le jour J.

“Nous avons eu des difficultés à tous nous épanouir et à prendre plaisir dans la préparation de notre mariage. Il y avait beaucoup à faire, je voulais montrer que je pouvais y arriver seule ! Finalement j’ai eu l’humilité un soir d’appeler ma belle-mère pour lui demander si elle acceptait de s’occuper de prévoir les fleurs. Elle savait que ce que j’aimais. Elle était tellement heureuse et touchée, je pense que lui avoir délégué cette tache a été perçu comme un cadeau. Résultat, j’ai eu une décoration magnifique et surtout de belles surprises tout au long de cette journée” Marie 

On devient la pro du plan B

Bien sûr il y a aussi les cas ou la belle-famille, la famille n’est pas d’une grande aide. Ils ne le souhaitent pas ou n’en voient pas l’utilité.

“On devient la pro des plans B, dans ce cas ! On pleure, on se dépatouille, mais on s’en sort plus forte.” Morgane

Une fois les règles “du jeu” définies en couple, partagez-les ! Avec les proches qui pourront être amenés à donner leur avis. Cette étape peut sembler superflue, alors qu’elle est primordiale pour limiter les ennuis par la suite. Pour bien jouer à un jeu, il nous faut avoir tous les même règles en tête.

Lorsque la demande faite, tout devient officiel, on commence bien vite à fixer la date. La date, que dis-je LA date, celle que l’on retiendra pour toujours. C’est peut-être l’exercice le plus difficile. Grâce au travail de notre futur mari, nous vivons avec des “Oui normalement, nous serons là à ton anniversaire” “Normalement, il sera là oui !” Mais alors comment faire pour fixer notre date, celle qu’on ne pourra que très difficilement changer par la suite. Pas beaucoup de solutions mis à part se caler au mieux sur sa programmation.

La recherche des lieux de réceptions

C’est Votre journée, le début de votre vie en tant que mari et femme, vous devez donc être le centre de la fête. Faites une liste des personnes proches indispensables pour le jour J, vos parents, grands parents, frères et sœurs. Essayez de proposer 2, 3 dates, si vous le pouvez à cet ensemble de personne. Enfin une fois mis d’accord, tout du moins en essayant de satisfaire le plus de monde possible, gardez en 1 ou 2. Jusque-là, vous avez besoin de votre futur mari, pour connaître ses disponibilités et surtout ses impératifs.

Vient ensuite le moment de la recherche du combo des lieux, qui seront indispensables à votre mariage. Pour ce qui est de la mairie ou de l’église, le choix est souvent rapide. Vous choisirez peut-être celles proche de votre lieu d’habitation, près d’une maison de famille… A ce moment, votre choix de date va sûrement se réduire à 1, votre date !

Enfin vous voilà à la recherche du lieu de réception, souvent la suite du casse-tête. Ce n’est déjà pas évident de savoir ce que l’on veut, surtout quand on a le choix, alors concilier les idées de tout le monde…relève de l’exploit. D’où l’importance de fixer, de préparer le terrain. Je rappelle qu’il s’agit de votre mariage, mais que commence peut-être le début des compromis. À vous de voir si cela fait partie de vos coups de cœur ou si finalement cela vous importe peu, à tous les deux par rapport à un choix de menu par exemple. Allez visiter un lieu, avec en tête vos goûts, votre budget, votre date ! Vous donnera rapidement une réponse.

Pourquoi ne pas y voir plus qu’une simple préparation d’un jour, mais celle de la vie de toujours !

Je vais arrêter la liste des choses à prévoir. Je rappelle que je n’essaye pas de faire une to-do list spéciale mariage, mais de réfléchir à : comment concilier une préparation de mariage sans son futur mari, militaire. Toujours de façon cohérente avec la notion de “règles à établir” vous aurez sans doute un budget fixe. Le choix du nombre d’invités coule en général de source. Si vous organisez votre mariage avec l’aide de vos parents, vous pouvez choisir ensemble la répartition du nombre d’invités.

Préparer son mariage sans son fiancé est synonyme de patience, nouvelles d’annulations ou contre temps reçus seule, timing à respecter, choix à donner…Sans ses bras pour pleurer un bon coup et qu’il nous dise ” ça va aller, on s’aime, c’est le plus important non !?” Alors on peut avoir du mal à tout encaisser seule. D’où, encore une fois l’intérêt de déléguer certaines taches pour vous focaliser sur ce qui vous tient vraiment à cœur et vous recentrer sur l’important ! Vous deux !

C’est la préparation d’une vie entière

En conclusion de mes analyses et l’aide précieuse des mariées m’ayant confié le récit de leur préparation, je retiens plusieurs points.

Jusqu’à la veille, on peut rencontrer des problèmes. Alors ce n’est pas seulement quand on est solo dans sa préparation. C’est le lot de beaucoup de préparations de mariages d’être chamboulées par des ennuis.

“On est déjà dans l’abnégation de la vie spéciale de femme de militaire, pour moi de femme de gendarme” Angéline

Lorsque l’on doit organiser son mariage avec un militaire, seule, il faut réussir à prendre du recul. Pourquoi ne pas profiter de cette épreuve pour travailler la confiance, cette base du mariage. Pourquoi ne pas mettre en pratique la belle expression ” la vie est faite de compromis”.

Un mariage, c’est à deux qu’il se fait, mais cette préparation a été à notre image. Mon mari n’est pas souvent disponible donc je sais que je ne peux pas compter sur lui, pour ce qui est de la programmation à moyen et long terme. Pendant les prochaines années, il est susceptible de partir à n’importe quel moment.  Je sais déjà que je dois apprendre à faire autrement. Le plus important, c’est de trouver un équilibre qui lui permette de revenir et de reprendre sa place rapidement. Angéline

Une promesse ce n’est pas rien, celle faite à un militaire doit être faite en sachant bien tout ce qu’elle englobe.

Nous sommes loin d’être des incapables. Tous ces efforts à fournir ne seront qu’une base solide pour la suite. Parce que c’est finalement l’exercice de notre Mariage, celui avec le grand M, celui de notre vie à deux. Le mariage ce n’est pas que le jour J, la robe, les confettis. Ce n’est que la partie visible. Le mariage c’est celui qui commence de notre Oui, à ce que la mort nous sépare. Alors pourquoi ne pas le préparer avec tout notre cœur en pensant à l’avenir plutôt qu’aux détails.

Voilà, je l’espère, pour les suivantes des clefs pour réussir à préparer son mariage avec un militaire, seule. Ces mois vécus comme des épreuves pour certaines, qu’elles soient avec leur fiancé ou non, pourraient donc être vu d’une toute autre manière. Celle de la préparation d’une base solide, celle qui vous protégera pour les années à suivre.

Mieux vaut construire sur le roc que sur le sable. C’est plus long, plus difficile, mais c’est pour la vie !

Anne

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *